10 compétences en leadership pour les entreprises

Voir Cacher le sommaire

Tous les dirigeants ont besoin de diverses compétences générales pour les aider à interagir positivement avec les employés et les membres de l’équipe. Les employeurs recherchent ces compétences chez les candidats à la direction. Que vous soyez chef de bureau ou chef de projet, ce ne sont là que quelques compétences d’un leader fort.

1.Communications

Les dirigeants doivent savoir comment expliquer clairement et succinctement à vos employés tout, des objectifs de l’entreprise aux tâches spécifiques. Ils doivent maîtriser toutes les formes de communication, y compris les conversations individuelles, départementales et de toutes les équipes. Ils doivent faire preuve de professionnalisme lorsqu’ils communiquent par téléphone, par courrier électronique ou sur les réseaux sociaux.

Une partie importante de la communication implique l’écoute. Il devrait y avoir un flux constant de communications entre les dirigeants et les membres de leur équipe grâce à une politique de porte ouverte ou à des conversations régulières avec le personnel. Il est important que les dirigeants se tiennent régulièrement disponibles pour discuter des problèmes et des préoccupations avec leur équipe.

D’autres compétences liées à la communication comprennent l’articulation, la narration commerciale, la correspondance, l’animation de conversations de groupe, les présentations et bien plus encore.

2. Motivation

Un bon leader peut inciter ses employés à faire un effort supplémentaire pour son entreprise et souvent, le simple fait de payer un salaire équitable n’est pas une source d’inspiration suffisante. Il existe de nombreuses façons de motiver les travailleurs, par exemple en renforçant leur estime de soi par le biais de reconnaissances et de récompenses ou en leur offrant davantage de responsabilités pour accroître leur investissement personnel dans l’entreprise.

Pour encourager la productivité et la passion, un leader doit apprendre ce qui motive le plus son équipe.
Les compétences d’un bon motivateur comprennent :

  • Faites confiance à votre employé pour travailler de manière indépendante
  • Demander l’avis de l’équipe
  • Évaluer les intérêts de l’équipe
  • Convaincant
  • Mentorat
  • Ouvert à écouter et à répondre aux préoccupations des employés
  • Persuasif
  • Offrir un travail productif et stimulant
  • Offrir des récompenses
  • Reconnaître les autres
  • Fixer des objectifs efficaces
  • Construction d’équipe
  • Montrez votre appréciation envers votre personnel

3. Déléguer

Certains dirigeants craignent souvent que la délégation de tâches soit un signe de faiblesse alors qu’il s’agit en réalité du signe d’un leadership fort. Les dirigeants qui essaient d’en faire trop par eux-mêmes ont souvent du mal à faire avancer les choses. Les dirigeants doivent identifier les compétences des membres de leur équipe et attribuer des tâches à chacun en fonction de leurs compétences. Déléguer des tâches aux membres de l’équipe peut aider les dirigeants à se concentrer sur d’autres tâches importantes.

Quelques compétences d’un bon délégant comprennent : l’évaluation des forces et des faiblesses des employés, la définition des attentes, la priorisation des tâches, la gestion du temps et la formation.

4. Positivité

Au bureau, une attitude positive peut faire beaucoup de bien. Un bon leader doit être capable de rire de lui-même et d’avancer lorsque quelque chose ne se passe pas comme prévu. Cette attitude contribue à créer un environnement de travail heureux et sain, même pendant les périodes chargées et stressantes. De petits gestes, comme interroger un employé sur ses projets de famille ou de vacances, contribueront à créer une atmosphère positive au bureau et à remonter le moral de l’équipe.

Les employés seront plus enclins à vouloir travailler dans un environnement de travail positif.
Certaines compétences des leaders qui créent une atmosphère de travail positive comprennent : la bienveillance, le développement de relations, la diplomatie, l’encouragement, l’empathie, la convivialité, l’aide aux autres, l’humour et le renforcement positif.

5. Fiabilité

Il est important que les employés se sentent suffisamment à l’aise pour faire part de leurs questions ou de leurs préoccupations à leurs managers et dirigeants. À mesure qu’un leader démontre son intégrité, les employés apprendront à le respecter et à lui faire confiance.
Les dirigeants doivent être ouverts et honnêtes avec leurs équipes afin d’encourager votre équipe à faire preuve du même type d’honnêteté. Voici quelques compétences qui vous aideront à bâtir la confiance en tant que leader : capacité à s’excuser, responsabilité, confidentialité, honnêteté, empathie et crédibilité.

6. Créativité

Les dirigeants doivent prendre de nombreuses décisions sans toujours avoir de réponse claire. Ils doivent donc être capables de sortir des sentiers battus.

Trouver des solutions non traditionnelles et aborder les problèmes de manière nouvelle est ce qui aide les dirigeants à résoudre des problèmes insolubles. Les équipes seront impressionnées et inspirées par les dirigeants qui ne choisissent pas toujours la voie sûre et conventionnelle.

Les attributs des leaders créatifs comprennent l’analyse, la flexibilité, la conception, la curiosité, la capacité de prévoir les problèmes et d’identifier des modèles et l’innovation.

7. Commentaires

Les dirigeants doivent toujours rechercher des opportunités de fournir des informations utiles aux membres de leur équipe sur les performances.

Cependant, les dirigeants doivent être conscients qu’il existe une frontière ténue entre l’offre d’assistance aux employés et la microgestion. Lorsque vous enseignez à vos employés comment améliorer leur travail et prendre leurs propres décisions, vous vous sentirez plus en confiance pour déléguer des tâches à votre personnel.

Les employés respectent les dirigeants qui fournissent des commentaires de manière claire mais empathique.

8. Responsabilité

Les dirigeants sont responsables des succès et des échecs de leur équipe. Un bon leader doit être capable et disposé à accepter le blâme lorsque quelque chose ne se passe pas correctement.

Les employés perdront le respect des dirigeants qui pointent du doigt et accusent les autres. Après une erreur ou un échec, un bon leader acceptera que cela s’est produit et élaborera une solution claire d’amélioration. Il est important que les dirigeants reconnaissent leurs erreurs, soient transparents, ouverts aux commentaires et évaluent les meilleures solutions.

9. Engagement

Le succès d’un leader dépend de sa capacité à donner suite à ce qu’il s’est engagé à faire. Un bon leader retroussera ses manches pour consacrer des heures supplémentaires à l’accomplissement d’une mission et les employés verront cet engagement et suivront leur exemple.

Si un manager offre à son personnel une récompense comme une fête de bureau, il doit y donner suite. Un leader ne peut pas s’attendre à ce qu’une équipe s’engage dans son travail et ses tâches s’il ne peut pas faire de même.

10. Flexibilité

Les choses changent tout le temps dans le monde des affaires. Un bon leader doit faire preuve de flexibilité pour accepter et gérer les incidents et les changements de dernière minute qui surviennent. Les employés apprécieront la capacité d’un leader à accepter le changement avec rapidité et à résoudre les problèmes de manière créative.

Le leader doit être ouvert aux suggestions et aux commentaires. Si le personnel n’est pas satisfait d’un aspect de son travail, les dirigeants doivent écouter leurs préoccupations et être ouverts à apporter les changements nécessaires. Les employés apprécieront la capacité de leur leader à accepter les commentaires et à s’adapter.