En savoir plus

Questions relatives à notre structuration

Une vingtaine de femmes engagées dans des mobilisations sur le territoire sont à l’initiative du projet. Elles se sont réunies et ont échangé au printemps 2020, directement inspirées par les expériences américaines de formation des nouvelles générations de militantes et militants démocrates.

Notre parcours d’entraînement à la pratique politique est coconstruit, évolutif et modulaire. Il se fonde d’une part sur l’appropriation des impondérables en terme de conduite de campagne et d’autre part sur l’élaboration d’une posture nouvelle de l’élue.

Ce parcours a été co-construit à partir des expertises et des questionnements des participantes. Nous avons mobilisé les ressources et expertises de femmes politiques et praticiennes, lors de 5 week-ends d’entraînement à la pratique politique et à l’occasion de masterclass. Les participantes, qui portent toutes des causes sur les territoires, mettent à disposition de la promotion leurs connaissances thématiques, leurs expertises en terme de plaidoyer, sur les grands enjeux de notre ère lors d’atelier paires à paires.

Découvrir l’ensemble des modules du parcours.

Investies n’est pas un parti politique. Il ne s’est pas institué en association. C’est un parcours d’entraînement à la pratique politique construit par, avec, et pour des femmes qui souhaitent investir leur place dans le champ politique, au service de la société dans leur pluralité et leur singularité. Il n’y a pas de programme politique commun aux participantes mais de l’entraide pour partager savoir-faire et connaissances, et un travail de co-construction pour proposer une nouvelle posture d’élue. 

Investies n’est affilié à aucun parti politique.

Cette indépendance garantit la liberté des participantes à déterminer leur propre trajectoire. Ce choix nous permet aussi de construire hors des logiques d’appareil un espace de coopération où la parole est libre sur la réalité des pratiques actuelles à transformer (violences sexistes et sexuelles, discriminations, opacité des règles, isolement, préservation de l’équilibre de vie…).
Si nous avons travaillé pendant plusieurs mois “sous le radar”, sans communiquer pour agir avant de dire, nous savons que plusieurs responsables politiques ont entendu parler du parcours et s’en réjouissent.

Nous évaluerons leur positionnement et le respect du travail réalisé lorsque le parcours Investies sera rendu public d’une part, et lorsque débuteront des négociations pour les investitures sur les circonscriptions d’autre part.

Investies n’est financé par aucune fondation ni aucun donateur pour garantir notre liberté d’orienter nos travaux comme nous l’entendons et n’être redevables à quiconque.

Les seuls frais engagés pour la location des lieux de rassemblement, les repas, les billets de trains et le site internet ont fait l’objet d’une participation à prix libre de chacune des participantes du programme. Nous avons tout construit à partir des talents et des expertises de chacune, mis à disposition du parcours de manière gracieuse.

Nous nous sommes aidées nous-mêmes ! 

Avec les contributrices qui avaient déjà une expérience politique, nous avons créé ensemble le parcours dont elles auraient rêvé lors de leurs premiers pas. Les femmes expertes que nous avons sollicitées ont répondu à notre appel, en toute solidarité, en leur nom propre. Nous leur en sommes extrêmement reconnaissantes. Nous avons ainsi pu expérimenter ce qui est rare dans le champ politique : l’esprit de sororité. Cette expérience est la preuve qu’il est possible de changer la donne.

Questions relatives à nos motivations

Les femmes sont entrées relativement tardivement dans le jeu politique à l’échelle de l’histoire de la démocratie. Elles ont obtenu le droit de vote très récemment et ont été longtemps privées de jouer leur rôle dans les mécanismes de décisions de la vie de la cité. A l’instar d’un grand nombre de citoyennes ou de citoyens qui sont exclu.e.s de fait des cercles de pouvoir, elles n’ont d’autres choix que de subir des règles du jeu qu’elles n’ont pas choisies.

Nous avons identifié 5 champs d’obstacles à lever pour permettre de se déployer pleinement dans le champ politique et institutionnel : perturbation des équilibres de vie, violences liées à la structuration des partis et de la vie politique, légitimité interrogée dans l’espace public, complexité de l’organisation d’une campagne, difficultés liées à l’exercice du pouvoir et du mandat. Le dépassement de ces obstacles a été au cœur de notre formation et nous avons reçu des enseignements édifiants de la part de femmes de pouvoir qui sont venues partager leurs expériences et leurs témoignages.

Questions relatives aux femmes participantes

La constitution de la promotion s’est réalisée par bouche à oreille en 2020, auprès de femmes partageant des valeurs communes.

Notre volonté était de constituer une promotion à taille humaine. Nous avons élargi le groupe autant que possible afin de pouvoir intégrer un maximum de profils variés. A notre grand regret, des femmes formidables s’étant déclarées après le démarrage du parcours n’ont pas pu intégrer la première promotion. Nous veillons donc à documenter l’expérience afin de la partager à ces femmes et à d’autres nos apprentissages pour participer à mettre en capacité de futures et futurs responsables politiques dont notre pays a besoin.

Le seul prérequis pour intégrer la promotion est une garantie de maturité dans la vie de groupe : il s’agit d’avoir fait l’expérience de l’engagement collectif pour la justice sociale ou environnementale, pour une démocratie inclusive ou contre toutes les discriminations.

Nous nous définissons avant tout par des horizons politiques partagés que nous avons définies collectivement : justice sociale, justice environnementale, démocratie inclusive, lutte contre toutes les discriminations.
Si nous étions aux États-Unis, ce champ de force politique correspondrait aux démocrates. En France, la comparaison ne tient pas car l’espace politique progressiste est aujourd’hui extrêmement morcelé, divisé et en pleine mutation. Nous comptons prendre toute notre part dans l’évolution du paysage politique français et européen.
La grande majorité des participantes de la promotion ne sont pas encartées, et sont issues de la “société civile organisée”, c’est-à-dire engagée pour des causes. Certaines ne se reconnaissent dans aucune des formations politiques actuelles. D’autres sont militantes dans des partis (EELV, PS, Place Publique, Génération.s, LRDG – les Radicaux de Gauche, LFI, etc.). Les expertes que nous sommes allées chercher ont ou ont eu des parcours dans des partis politiques ou des collectifs citoyens de l’arc progressiste.

Il n’y a aucune injonction à se présenter pour les participantes au programme. Elles sont libres de transformer leurs apprentissages comme elles l’entendent. Dans toute la pluralité d’actions possibles. Chaque participante est maîtresse de sa trajectoire, il n’y a donc que des cas particuliers dans cette promotion. Certaines savent qu’elles ne partiront pas sur un scrutin uninominal, d’autres ont rejoint des équipes de campagne. Certaines choisissent de devenir directrices de campagne de candidates issues du parcours. D’autres enfin savent déjà qu’elles mettront leurs connaissances à disposition de collectifs citoyens.

A mi-parcours une dizaine de participantes déclarent vouloir se présenter aux législatives de 2022. Sur 577 circonscriptions, c’est une paille. Cela doit donc se réaliser. Nous souhaitons que toutes les femmes qui auront exprimé le choix de se présenter soient investies, soit 100% de succès des négociations pour les investitures des participantes qui souhaitent se lancer.
Pour les femmes souhaitant se présenter sous une étiquette politique, de toute évidence ce n’est pas une investiture d’un seul parti qu’il faut obtenir pour qu’elles franchissent les portes de l’Assemblée Nationale, mais bien l’ensemble du soutien des forces progressistes. Ce sera le sens du cycle de négociation qui sera opéré en temps voulu.

Le parcours en tant que tel s’arrête en juin 2021 pour les participantes de la promotion. Une fois lancées, les candidates déclarées pourront, si elles le décident, mutualiser des ressources entre elles, se soutenir dans cette nouvelle phase de leur engagement auprès de leurs concitoyennes et concitoyens. Chacune fait ses choix en toute liberté.

Questions relatives à l’après Investies

Nous constituons au fil de l’eau un livret d’apprentissage de plusieurs centaines de pages compilant tous les enseignements du parcours. Dans une logique de création de communs et de partage libre de connaissances, ce livret sera disponible gratuitement sur le site internet des Investies.

Nous avons conçu et consolidé ce parcours pour qu’il soit transmissibles à d’autres et réutilisables. Les contenus seront disponibles sous licence creative commons : attribution – Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 France (CC BY-SA 3.0 FR).

Le programme Investies est né du constat que l’accès à l’écosystème politique français est trop opaque, difficile à appréhender, régi par des règles tacites, et ne permet pas aux citoyennes et citoyens de s’approprier les codes et de s’engager. Afin de changer ces règles et de définir un nouveau cadre souhaitable, nous devons être nombreux et nombreuses à investir les institutions.

Nous n’avons pas prévu d’ouvrir un cycle de formation dans la suite de cette promotion, mais Investies est pensé comme une expérience reproductible.

Chaque femme qui le souhaite, si elle se sent alignée avec les horizons politiques partagés d’Investies, peut réunir un cercle de femmes et solliciter le collectif pour aider cet autre cercle à se lancer en bénéficiant du retour d’expérience du programme prototypé, dans une logique d’essaimage, tant du contenu à enrichir que de la méthodologie de construction du parcours.
Nous recommandons aussi chaleureusement d’autres programmes qui constituent actuellement leurs promotions tels que « Tous élus » qui prépare de futures et futurs candidats et candidates pour 2022 (il est en phase de recrutement jusqu’au 28 mars), ou le projet Collège citoyen de France qui vient de se lancer.
Chaque programme a son ADN propre, mais nous coopérons toujours avec plaisir.